Moxibustion acupuncture

La moxibustion est un des techniques thérapeutique de l’acupuncture dans la médecine traditionnelle chinoise. D’un point de vue général, la thérapie par moxibustion acupuncture est identique à l’aiguille acupuncture : elle stimule les points d'acupuncture ou des parties spécifiques pour exciter les méridiens, les zones neurologiques, la fonction des liquides corporels, et ajuster les organisations corporelles et le déséquilibre du système corporel afin d’atteindre le but consistant à prévenir et guérir les maladies.

 

Cependant, la thérapie de moxibustion est aussi employée de façon plus caractéristique. Elle est différente de l’acupuncture par aiguilles car elle renforce la résistance du corps humain et élimine la mauvaise énergie, elle équilibre le Yin et le Yang par le chaud et le froid et par l’intermédiaire de stimuli mécaniques, afin de prévenir les maladies, d’assurer la rééducation et les soins sanitaires. Dans l’ouvrage Bian Que Xin Shu [1], il est précisé : « Quand l’homme n’est pas malade, utiliser souvent la moxibustion sur les points d’acupuncture Guanyuan, Qihai, Mingmen, Zhongwan, bien que cela ne puisse pas le rendre immortel, peut quand même lui donner une espérance de vie de centaines d’années. » Aujourd’hui, cette thérapie est confirmée par de nombreuses études cliniques et développée davantage. Par ailleurs, le mécanisme de la moxibustion a également fait l’objet d’une étude plus approfondie et systématique.


  1.    Chauffer les méridiens et dissiper le froid

L’activité normale de l’organisme physiologique repose sur le fonctionnement du Qi et du sang. La continuité de la circulation du Qi est le garant de la continuité de la circulation du sang ; l’arrêt du Qi est la cause de l’arrêt du sang, le mouvement du sang est entièrement dû à la stimulation du Qi. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte : « le froid cause une obstruction du Qi, la chaleur cause une maladie du Qi », etc. Tout cela peut perturber directement la circulation du Qi et du sang, et provoquer des maladies diverses. Quand le Qi est tiède, le sang est « glissant » ; quand le Qi est froid, le sang est astringent. Cela signifie au niveau de la circulation du Qi et du sang qu’ils se dispersent lorsqu’ils sont tièdes et coagulent lorsqu’ils sont froids. Par conséquent, pour toutes les maladies où l’on parle de coagulation et d’astringence, sans symptômes de fièvre, on peut utiliser ce traitement « réchauffement du Qi ». Par exemple, pour les troubles articulaires, la diarrhée et d’autres maladies, l’effet est très significatif.

 

2.    Inciter la circulation du Qi et empêcher l’obstruction méridienne

Les méridiens se trouvent dans toutes les parties du corps humain. À l’intérieur, ils sont liés aux organes internes ; à la surface du corps, ils sont liés aux muscles et au squelette. Pour un organisme normal, la circulation du Qi et du sang dans les méridiens est persistante et progressive. En présence de vent, de froid, de chaleur, d’humidité, de sécheresse, de feu ou d’autres causes externes, le corps ou une partie du corps va connaître une stagnation du sang et du Qi. Les méridiens sont alors bloqués et cela peut entraîner des enflures, des douleurs et d'autres symptômes et dysfonctionnements divers. À ce moment, traiter certains points d’acupuncture avec la moxibustion peut concilier le Qi et le sang, draguer les méridiens et équilibrer les fonctions organiques. Dans la pratique clinique, la moxibustion peut être utilisée pour l'infertilité, les torsions, les contusions, les ulcères malins, les gonflements, les gelures, la dysurie, etc. Elle est particulièrement utilisée en chirurgie et traumatologie.

 

3.    Le renforcement du Yang pour l’intensif extérieur

L’énergie Yang est fondamentale pour rester en vie. Ceux qui la possèdent restent en vie ; ceux qui l’égarent perdent la vie. Pour les malades, l’énergie Yin est plus forte que celle du Yang. Lorsque l’énergie Yin est plus forte que l’énergie Yang, cela cause une inversion et les mains et les pieds sont froids. Pour tous les grands malades en danger de mort, le Yang est à la baisse, cela provoque la dissociation du Yin et du Yang [2]. L’utilisation de la moxibustion d’acupuncture peut dissiper le froid du Yin, fortifier le Yang et éviter leur dissociation. Ce résultat ne peut être obtenu par les autres traitements d’acupuncture. Dans un livre ancien, Zhenjiu Zi Sheng Jing, il est mentionné : « Un mort noyé depuis moins d’une nuit peut encore être sauvé, enlever les vêtements du mort et réchauffer le nombril avec la moxibustion peut lui sauver la vie.

 

4.    Sheng Yang Ju Xian (relever le Yang afin de remonter les organes)

Lorsque le Yang s’affaiblit, le Qi s’affaiblit et descend vers le bas du corps, pouvant causer des maladies comme le prolapsus rectal, le prolapsus utérin, de longs épisodes de diarrhée, des métrorragies, des avortements récidivants, etc. Le traitement par la moxibustion d’acupuncture peut tonifier le Qi, fortifier le Yang, remonter les organes, protéger l’embryon (éviter une fausse couche), arrêter le saignement utérin.

 

5.    Bare xiedu (Enlever le toxique et faire sortir la chaleur)

Le traitement par la moxibustion d’acupuncture peut soigner les abcès et les ulcères, dissiper le froid et faire sortir la chaleur. Il a un rôle de régulateur bidirectionnel sur l’état fonctionnel de l’organe.

6.    Prévention des maladies

En Chine, les anciens médecins ont depuis longtemps reconnu l'importance de la prévention des maladies et ont proposé des idéologies universitaires telles que la « Prévention des maladies avant que vous ne soyez malade », le « Traitement des maladies lorsque vous n’êtes pas malade. » La moxibustion est l’une des méthodes les plus importantes dans la prévention des maladies, parce que cette thérapie peut tonifier le Yang, soigner une maladie de type carence. Par conséquent, traiter les points Zu san li, Zhongwan avec la moxibustion permet à l’estomac de conserver sa force, et tous les organes internes bénéficient alors du bon fonctionnement de l’estomac. Ce dernier est la garantie d’une suffisance du Qi et du sang, eux-mêmes garants des défenses naturelles.

                                                                

[1] Bian Que Xin Shu :un livre célèbre écrit par Dou Cai en 1146. Il contient de nombreux rapports d’études sur les traitements d’un grand nombre de maladies. Un grand livre et une référence de la médecine traditionnelle chinoise.

[2] La dissociation du Yin et du Yang : c’est-à-dire la séparation du Yin et du Yang. Se réfère au déséquilibre du Yin et du Yang : les mesures compensatoires développées dans l’un pour éliminer l'autre, ou encore lorsque l'un s’affaiblit excessivement et que l'autre perd sa dépendance. Cette situation ne permet plus d’entretenir une relation dynamique entre le Yin et le Yang. Cela explique les pathologies mortelles.



Actualité santé

France2 parle du bien fait de massage Tuina et des témoignages

Cliquez ici pour voir la vidéo: Chronique SANTÉ DU 05/02/2014

 

La télé nous en parle: 

Le 08/01/2013 à 18h, dans l'émission "A la Vôtre" (Comblez votre appétit de nouveautés, de bons plans et de curiosité dans A la vôtre : le magazine de divertissement. )

Pour regarder: cliquez ici


Dans le cadre d’un documentaire télévisé, nous sommes à la recherche de personnes atteintes  d’hyperhydrose ou de transpiration excessive.

Vous souhaitez nous faire partager cette expérience unique, contactez-nous au 01 71 54 72 11  ou par mail sur benjaminleveque@montagnerouge.fr 

Pour être informé