Troubles menstruations causées par des mauvaises habitudes

Les troubles menstruels sont souvent causés par de mauvaises habitudes et ne proviennent pas nécessairement des maladies gynécologiques.

 

Il s’agit de menstruations trop abondantes ou peu abondantes, de couleur anormale (pâle, marron, noires…), des douleurs abdominales, etc. De nombreuses femmes souffrent de troubles menstruels. La majorité des femmes vont consulter un gynécologue et cherchent la cause de ces troubles parmi des maladies telles que l’inflammatoire pelvienne ou les fibromes utérins. Or les troubles menstruels sont souvent dus à de mauvaises habitudes. Le Dr Chen Yanhui, directeur adjoint du département de gynécologie et d'obstétrique à l’hôpital Guangzhou Croix rouge, a remarqué que la mauvaise humeur sur le long terme, le stress, une alimentation trop ou pas assez importante, trop de chaleur ou trop de froid, les éclipses partielles, le manque de protection contre le froid et l’humidité, etc. peuvent donner lieu à des troubles menstruels.

 

Être fashion à tout prix

En hiver, malgré les basses températures, beaucoup de filles portent encore des petites jupes et des collants transparents, ou mangent encore des glaces. Peu à peu, elle se rendent compte que leurs menstruations n’arrivent plus à la date prévue : elles peuvent mettre plus d’un mois, voire les deux mois à se produire, elles sont moins abondantes qu'avant, et accompagnées de douleurs intenses voire même de vomissements. En fait, l'exposition au froid peut provoquer la contraction des vaisseaux sanguins du bassin, conduisant à un dysfonctionnement des ovaires. Cela peut aussi causer un faible volume des menstruations, ou même l'aménorrhée.

 

Dr Chen Yanhui vous prévient qu’il faut éviter le froid et l’humidité. Évitez la pluie, la piscine, les boissons fraîches etc. Il faut en particulier, protéger le bas du corps du froid et se mettre au chaud. Dans votre régime alimentaire, ajoutez un peu plus d’oignons, d’haricots, de citrouille, d’ail, de gingembre, de poivrons, de châtaignes, d’oranges etc. Essayez d’assaisonner vos plats de vinaigre, de sauce de soja, d’huile végétale, de poivre, etc. Faites des plats comme le ragoût de bœuf, la soupe de poulet, etc. Tout cela a certains effets thérapeutiques bénéfiques pour les menstruations irrégulières.

 

Mauvaises habitudes alimentaires

Le Dr. Chenyan Hui a constaté que de nombreuses femmes venues à l’hôpital avaient des points communs, principalement concernant leur mode de vie. Elles subissent toutes une pression au travail, n’ont pas beaucoup de temps pour manger correctement, ont un mauvais régime alimentaire pour perdre du poids ou garder la ligne, mettent de beaux vêtements mais ne se protègent pas du froid, etc.

 

L’alimentation est la source de nutrition du corps humain, la base matérielle pour la transformation du Qi et du sang. Manger trop ou pas assez, manger trop froid ou trop chaud, l’éclipse partielle, tout cela peut être pathogène. Manger trop de nourritures épicées qui activent le yang peut provoquer une accumulation de chaleur dans la rate et l'estomac. La chaleur trouble le Chong Ren, les deux méridiens, agite le sang en entraînant la ménorragie, la métrorragie et le metrostaxis, ainsi que la leucorrhée avec écoulement sanguinolent, le saignement vaginal accompagné de douleurs abdominales, etc. Durant les menstruations et la grossesse, une prise d’alimentation froide excessive peut provoquer des dommages du Yang de la rate, la cumulation du froid dans le sang conduisant la coagulation du sang, ce qui entraîne des pathologies comme la dysménorrhée, l'aménorrhée, les menstruations peu abondantes, les menstruations tardives, le saignement vaginal accompagné des douleurs abdominales, etc. Manger trop gras ou trop sucré ou boire trop d’alcool peut favoriser l’apparition de l’humidité, la chaleur et la flegme dans le corps, ceux qui entraînent des pathologies comme la leucorrhée, les ulcères vaginaux, la stérilité, etc. Manger trop peu ou ne pas manger pour perdre du poids peut faire disparaître les sources de la transformation du Qi et du sang, et entraîner une carence de Chong Ren conduisant à des menstruations peu abondantes ou tardive, à l'aménorrhée, à la dysménorrhée, au manque de lait maternel après l’accouchement, au retard de croissance du foetus, à l'avortement menacé [1], etc.

 

Le risque d'aménorrhée dû à des facteurs émotionnels

La pression subie sur une longe période, la peur excessive, la tristesse, un changement brusque de milieu de vie, un fort désir de grossesse, une intense lutte idéologique, etc. tout cela peut influer sur la fonction de l'hypothalamus, de l’hypophyse et des ovaires, conduisant à l’arrêt de sécrétion d'œstrogènes des ovaires et de l'ovulation. La menstruation est ainsi troublée.

 

La théorie de la médecine chinoise établit que la joie, la colère, la tristesse, la peur et la panique sont des réactions réflexes de l’esprit à des stimulations externes, et sont également des activités de l'expression émotionnelle des organes internes. L’expression des émotions de manière non excessive est favorable à la santé, mais un excès d’émotion, comme une stimulation mentale soudaine, intense ou prolongée, dépassant les limites de régulation physiologique, conduira aux dysfonctionnements des organes internes, du sang, du Qi, à des troubles des méridiens, et provoquera aussi des maladies gynécologiques. Par exemple, la dépression et la colère endommagent le foie, ce qui peut provoquer des menstruations avancées, la ménorragie, la dysménorrhée, etc. Un excès de pensées blesse la rate, ce qui provoque la métrorragie et le metrostaxis, l’aménorrhée, etc. La peur et la panique endommagent les reins, peuvent causer la ménorragie, la métrorragie, le metrostaxis, l’avortement menacé, etc.

 

Quatre méthodes de protection pendant la menstruation

Température appropriée. Il faut se protéger du froid et de la pluie, éviter la piscine, ne pas manger d’aliments froids ou manger moins d’épices, ne pas boire d’alcool.

 

Réglementation émotionnelle. Durant la période de menstruation, le sang descend vers le bas, le Yin sanguin a tendance à devenir insuffisant, le Qi du foie a tendance à être hyperactif et, à ce moment, on peut facilement être sujet à des sautes d’humeur. L’anxiété, la peur, la tristesse, la dépression ou la colère peuvent entraîner une perte d’équilibre des méridiens Chong Ren, du Qi et du sang, l’apparition de mensurations avancées, la ménorragie, la dysménorrhée, l’aménorrhée, etc. Par conséquent, pendant la période de menstruation, il faut rester de bonne humeur et maintenir un état émotionnel émotion stable afin d’éviter d’aggraver les troubles menstruels.

 

Évitez la fatigue. Le surmenage peut entraîner une insuffisance du Qi et lorsque le Qi est faible, il n’assure plus le fonctionnement du sang. Peut alors avoir lieu une ménorragie, des menstruations prolongées, voire même la métrorragie et le metrostaxis. Donc il convient de ne pas faire d’effort physique intense pendant la période menstruelle.

 

Maintien de la propreté. Il ne faut pas prendre de bain ni faire de lavage vaginal ; le rapport sexuel est strictement interdit, pour éviter tout contact avec la chaleur et l’humidité pathogènes ou avec des bactéries et ne pas voir apparaître de maladies gynécologiques dues à des dommages Chong Ren et de l'utérus. Veillez à laver l’extérieur de vos organes génitaux, changez souvent de serviettes hygiéniques et de sous-vêtements.

                                                                 

[1] Avortement menacé : condition dans laquelle un saignement vaginal est inférieur à celui où un avortement est inévitable. Le col n'est pas dilaté, et l'avortement peut se produire ou non.



Actualité santé

France2 parle du bien fait de massage Tuina et des témoignages

Cliquez ici pour voir la vidéo: Chronique SANTÉ DU 05/02/2014

 

La télé nous en parle: 

Le 08/01/2013 à 18h, dans l'émission "A la Vôtre" (Comblez votre appétit de nouveautés, de bons plans et de curiosité dans A la vôtre : le magazine de divertissement. )

Pour regarder: cliquez ici


Dans le cadre d’un documentaire télévisé, nous sommes à la recherche de personnes atteintes  d’hyperhydrose ou de transpiration excessive.

Vous souhaitez nous faire partager cette expérience unique, contactez-nous au 01 71 54 72 11  ou par mail sur benjaminleveque@montagnerouge.fr 

Pour être informé