Les principes du bien-être en hiver

En hiver, toute la végétation se dessèche, l’air est glacé, les animaux se cachent, toute la nature fait ses réserves ; l’énergie Yang de chacun se cache aussi à l’intérieur du corps. Ainsi, le principe fondamental du bien-être durant l'hiver est celui de préservation. Lorsque l’énergie Yang est préservée et enfermée dans le corps, la fréquence de l’activité physique diminue, le métabolisme est moins rapide, alors que, c’est la force motrice de la vie, «les reins», qui entretient certaines activités physiques. Ainsi, une fonction rénale normale peut permettre au corps de s'adapter aux changements climatiques en hiver. Dans le cas contraire, il apparaîtra des troubles métaboliques qui causent des maladies. Ainsi, le point de départ fondamental du bien-être en hiver est : « nourrir les reins et éviter le froid ». Voici les points importants de la mise en œuvre de ce principe.


Prenez soin de l’esprit: En plus de l'importance qu’il y a à maintenir l'esprit calme, il faut également apprendre à régler en temps opportun les émotions négatives. Lorsqu’on est dans un état de tension, d'excitation, d'anxiété, de dépression, on doit rétablir le plus rapidement possible le calme mental. Par ailleurs, il faut également prévenir la survenue du trouble affectif saisonnier en hiver. Le soi-disant trouble affectif saisonnier se manifeste par une dépression en hiver, la somnolence, la paresse. Ce phénomène est plus fréquent chez les jeunes, en particulier chez les jeunes femmes. Pour prévenir cela, il convient de prendre le soleil le plus souvent possible afin d’augmenter le temps d’exposition au soleil. C’est une thérapie émotionnelle totalement naturelle.


La diététique : les principes de base du régime alimentaire en hiver doivent être basés sur la conservation de la chaleur. Par conséquent, les aliments les plus adaptés en l’hiver sont la viande d’agneau, la viande d’oie, de canard, les carottes, les noix, les châtaignes, les pommes de terre,  etc. En même temps, suivez le principe suivant : "manger moins salé et plus amer". En effet, en hiver, le méridien rénal est hyperactif ; le goût salé est destiné aux reins, tandis que le goût amer est destiné au cœur. Lorsqu’on mange trop de sel, cela renforce l’excès relatif des fluides corporels qui ne se perdent pas facilement [1], et affaiblit donc la force du Yang cardiaque (j’expliquerai plus tard la relation entre les reins et le cœur par la médecine traditionnelle chinoise). Ainsi, nous devons consommer des aliments plus amers pour renforcer le Yang cardiaque. Évitez de manger des nourritures collantes, dures, froides et crues, car elles sont de nature Yin et endommagent facilement le Yang de la rate et de l'estomac.


Mode de vie: Le Huangdi Nei Jing (
黄帝内经)[2] indique qu’il faut "se coucher tôt et se lever tard, en attendant la lumière du jour." Ce qui veut dire que, durant l'hiver, il faut se coucher tôt, et se lever tard ; le meilleur moment pour se lever est après le lever du soleil (c’est particulièrement bénéfique pour les séniors.) Nous devons suivre les principes suivants:

1.    Il faut maintenir 32 ~ 33 entre les vêtements intérieurs et la peau. Cette température idéale peut adoucir l’invasion externe du froid sur le corps humain. 

2.    Il faut garder les pieds au chaud. Comme les pieds sont les parties du corps les plus éloignées du cœur, l’approvisionnement sanguin y est moindre, donc la température des pieds est la plus basse. La médecine chinoise soutient que les pieds froids affectent directement les organes internes et causent des problèmes comme la diarrhée, les menstruations irrégulières, l’impuissance, la douleur au bas du dos, etc.

3.    L’aération régulière par l’ouverture de la fenêtre est bonne pour la santé.

4.    Il ne faut pas couvrir sa tête en dormant, car cela cause des essoufflements et une oppression dans la poitrine par l’hypoxie.  

5.    Il faut éviter de retenir l'urine pendant la nuit. La nuit en l’hiver est très longue, et retenir l'urine fait accumuler des substances toxiques qui causent la cystite et l’urétrite.


L’effort physique régulier: Comme le dit le proverbe chinois: "Bougez un peu en hiver, vous attraperez une maladie de moins; soyez paresseux, et vous prendrez un bol de médicament de plus." Il est admis que les efforts physiques en plein air durant l’hiver, avec la stimulation approprié du froid sur le corps, permet d’avoir un battement cardiaque plus rapide, une respiration plus profonde, et de renforcer le métabolisme du corps ; la production de chaleur corporelle augmente, ce qui est bénéfique pour la préservation de la santé.

 

Source : 人民网-健康时报 

Rédaction et traduction : WANG Jieli



[1]Des fluides corporels qui ne se perdent pas facilement : cela s’appelle Shenshui 肾水, dans la médecine traditionnelle chinoise. Les fluides corporels qui se perdent facilement, comme l’eau que l’on boit, qui peut devenir de l’urine et être exclue du corps, s’appellent Xushui 虚水.
[2]Huangdi Nei Jing (黄帝内经) ou Classique interne de l'empereur Jaune est le plus ancien ouvrage de médecine traditionnelle chinoise. Il se divise en deux parties : le Su Wen et le Ling Shu. Tous les aspects de la médecine y sont abordés, ainsi que les traitements, et plus particulièrement le traitement par acupuncture.

Actualité santé

France2 parle du bien fait de massage Tuina et des témoignages

Cliquez ici pour voir la vidéo: Chronique SANTÉ DU 05/02/2014

 

La télé nous en parle: 

Le 08/01/2013 à 18h, dans l'émission "A la Vôtre" (Comblez votre appétit de nouveautés, de bons plans et de curiosité dans A la vôtre : le magazine de divertissement. )

Pour regarder: cliquez ici


Dans le cadre d’un documentaire télévisé, nous sommes à la recherche de personnes atteintes  d’hyperhydrose ou de transpiration excessive.

Vous souhaitez nous faire partager cette expérience unique, contactez-nous au 01 71 54 72 11  ou par mail sur benjaminleveque@montagnerouge.fr 

Pour être informé