Gua sha est une thérapie naturelle traditionnelle chinoise, qui est basé sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise, en utilisant un instrument en cornes ou en jade à bord lisse à frotter la surface de la peau là où réside un déséquilibre ou une lésion sous cutané, afin de disperser la stase des méridiens, stimuler la circulation sanguine. Gua sha peut dilater les capillaires, augmenter la sécrétion de la sueur, favoriser la circulation sanguine, obtient un effet immédiat pour l’hypertension, le coup de chaleur, la douleur musculaire, des douleurs cervicaux, etc. des syndromes de froid. Recevoir régulièrement le gua sha peut ajuster la circulation d’énergie, soulager la fatigue, améliorer la fonction immunitaire, c’est donc aussi une thérapie adjuvante pour les patients atteints de cancer.

 

Pourquoi gua sha peut prédire l’état de santé ?

Des vaisseaux sanguins partout dans le corps transportent le sang vers toutes les cellules pur les nourrir et aussi pour emporter leur déchet. Les vaisseaux sanguins, le nerf et le liquide corporel sont sensiblement liés. Quand l’environnement interne et externe du corps affecté par des facteurs pathogènes provoque des changements du corps, peu importe d'avoir ou non des symptômes, quel que soit le stade du développement de la maladie, il peut toujours y avoir une variation anormale de la circulation sanguine locale respective, la vitesse du flux sanguin va changer, conduisant à terme à l'obstruction de la circulation du qi et du sang. Le trouble de la circulation du qi et du sang apparait d’abord dans la microcirculation. Cependant, notre corps a une forte fonction compensatoire, une partie de la microcirculation ne fonctionne plus ou pas bien, les cellules, les tissus ne manquent pas de nutrition et affectent le fonctionnement, notre corps n’apparaît pas de symptôme évidents, même si on utilise un instrument, la technique la plus avancé, à examiner, il est difficile de détecter un tel micro changement. À ce stade, il s’agit d’un léger sous-état de santé, avec l’expansion de la zone des troubles microcirculatoire, la fonction de compensation du corps ne peut plus parvenir les besoins des organismes, le léger état de sous santé [1]évolue progressivement en grave état de sous santé ou début d’une maladie.

 

 

Lorsqu’on frotte la peau avec un instrument de gua sha, l’endroit où flux sanguin est lent, il y aura une stase, il apparaîtra des taches rouges cutanées, c’est ce qu’on appelle « sha ». Le sha est du sang fuite à l’extérieur de la paroi capillaire, et qui contient un grand nombre de métabolites, grâce à la fonction de barrière de la peau, le sang reste entre la peau et le muscle, formant le "sha".

 



[1] Sous santé : L’Organisation mondiale de la Santé définit, lorsque l'organisme dans un état sans lésion organique, mais il y a des changements fonctionnels dans l'état connu, comme l'État «tiers», la Chine l’appelle comme  «sous-état sain ou sous santé ».

En conséquence, la sous-santé fait référence aux situations suivantes: (1) les changements fonctionnels, plutôt que de maladie organique. (2) Les signes de changement, mais la technologie médicale actuelle ne peut trouver dans les modifications pathologiques. (3) La mauvaise qualité de vie, dans une longue période à un faible niveau de santé. (4) les lésions associées à des maladies chroniques autres que des signes malsains.

Sous-santé se développe comme une maladie organique sérieuse est incertaine. Toutefois, il est nécessaire de régler le problème.

 

 

Gua sha                                                                                                       35€/séance

Chaque séance dure environ 30 mins, personnalisé selon les besoins de chacun.

Actualité santé

France2 parle du bien fait de massage Tuina et des témoignages

Cliquez ici pour voir la vidéo: Chronique SANTÉ DU 05/02/2014

 

La télé nous en parle: 

Le 08/01/2013 à 18h, dans l'émission "A la Vôtre" (Comblez votre appétit de nouveautés, de bons plans et de curiosité dans A la vôtre : le magazine de divertissement. )

Pour regarder: cliquez ici


Dans le cadre d’un documentaire télévisé, nous sommes à la recherche de personnes atteintes  d’hyperhydrose ou de transpiration excessive.

Vous souhaitez nous faire partager cette expérience unique, contactez-nous au 01 71 54 72 11  ou par mail sur benjaminleveque@montagnerouge.fr 

Pour être informé